Sémantiser une base de données relationnelle (3ème épisode)

Ce billet est le troisième épisode d’une série de billets sur la sémantisation d’une base de données relationnelle des auteurs de langue bretonne issue du projet PRELIB.

Je posterai dorénavant la dernière version de la totalité des triplets RDF sur mon compte personnel sur le site de partage de code informatique GitHub Gist. Je commençai en effet à être un peu perdu avec mes petits bout de triplets dispersés d’un billet à l’autre. Pour l’instant, les triplets déclarés avec le vocabulaire BIO et le vocabulaire FRBRoo sont dans des fichiers prelib.ttl séparés, mais cela n’exclut pas par la suite l’utilisation combinée des deux vocabulaires.

Dans les fichiers prelib.ttl publiés sur GitHub Gist des codes de langue (language tags) ont été rajoutés sur tous les littéraux en se servant du formulaire de recherche de la page de l’ISO 639-6 sur geolang.org (champ de recherche Language Reference Name).

Saisie du décès de Théodore et de ses années collège avec BIO

Dans la version BIO de prelib.ttl, les triplets de la date et du lieu de décès de Théodore ont été rajoutés ainsi que ses études au collège des Jésuites de Keranna à Quimper entre 1825 et 1826.

BIO permet de déclarer des bio:Interval (les années d’études de Théodore au collège des Jésuites de Keranna correspondent à la ressource http://prelib.huma-num.fr/interval/1) bornées par des bio:Event (les ressources http://prelib.huma-num.fr/event/3 et http://prelib.huma-num.fr/event/4 correspondant à sont entrée en 1825 et à sa sortie en 1826 du collège). Les informations spatio-temporelles sont rattachées aux bio:Event.

Si une autre personne rentre au même moment au collège des jésuites de Keranna, faut-il créer une nouvelle ressource de type bio:Enrolment ou rattacher la personne au même événement ? Vous ne trouverez pas la réponse dans la documentation du vocabulaire BIO mais dans le schéma du vocabulaire1 où il est indiqué que la propriété bio:principal liant la personne à l’événement a une cardinalité de 1 pour les ressources de type bio:IndividualEvent (dont bio:Enrolment est une sous-classe). En d’autres termes, il ne peut y avoir qu’une seule personne liée par la propriété bio:principal à un événement de type bio:Enrolment. Il faut donc bien créer autant d’événements de type bio:Enrolment que de personnes qui seraient rentrées au collège des Jésuites de Quimperlé la même année que Théodore.

Le collège des Jésuites correspond à la ressource http://prelib.huma-num.fr/organization/1 de type foaf:Organization où le nom de l’établissement a été saisi avec dc:title et foaf:name. Mais cette saisie ne permet pas de tenir compte des éventuels changement de nom ni de statut de l’établissement ni de ses divers lieux d’enseignement. Comment modéliser par exemple l’histoire mouvementée des Écoles normales supérieures ? L’École normale supérieure de l’enseignement primaire de Fontenay-aux-Roses créée par Jules Ferry en 1880 et École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud doivent-elle être représentées par la même ressource ou par des ressources différentes mais liées entre elles (de quelle manière) ?

Petite remarque en aparté : L’idée sous-jacente à la saisie des études est de savoir si des personnes ont fréquenté les mêmes lieux de sociabilité. Mais une proximité spatio-temporelle n’est pas suffisante pour attester d’une relation. Dans le cas d’études, des documents tels qu’une thèse ou des devoirs en groupe seraient des preuves plus tangibles d’une relation (de professeur à étudiant ou entre étudiants).

Les multiples implémentations de FRBR pour le web sémantique

Plus j’explore l’utilisation de FRBR pour la base de donnée, plus je m’aperçois qu’il en existe de multiples implémentations en RDFS ou dans les différentes versions de OWL2. Voici celles que j’ai trouvées jusqu’à présent :

Implémentations de FRBRER (entité-relation)

– La version de l’IFLA : http://iflastandards.info/ns/fr/frbr/frbrer/
– La version RDFS de Ian Davis (auteur également du vocabulaire BIO) : http://purl.org/vocab/frbr/core et http://purl.org/vocab/frbr/extended
– La version OWL 2 DL de Paolo Ciccarese et Silvio Peroni3 qui fait référence à la version de Ian Davis : http://purl.org/spar/frbr

Implémentations de FRBRoo (orienté objet, version dérivée de CIDOC-CRM)

– La version RDFS de la dernière version de FRBRoo (version 2.1 du modèle) édité par le groupe de travail du groupe de travail CRM-FRBR : voir en haut de la page http://www.cidoc-crm.org/frbr_drafts.html
– La version de l’IFLA : http://iflastandards.info/ns/fr/frbr/frbroo/
– La version OWL DL de l’Université d’Erlangen (version 1.0.2 du modèle) : http://erlangen-crm.org/efrbroo

Sur la page Vocabulaires du web sémantique sur le site de la BnF on trouve également un lien vers la page The FRBR Vocabularies de l’IFLA. Pas facile de s’y retrouver dans tout ça…

  1. Je mets en lien la version du schéma publié par Ian Davis sur GitHub pour faciliter sa lecture. []
  2. Pour tenter d’y voir clair dans les différentes versions de OWL, lire Difference between OWL Lite, DL, and Full. []
  3. Silvio Peroni a également développé le web service LODE permettant de créer une documentation web d’une ontologie OWL. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *