Bibliothèque Miorcec de Kerdanet : les recueils factices

Le catalogage se poursuit, je vous renvoie vers ce billet d’août dernier introduisant le travail sur ces collections. 425 notices bibliographiques sont désormais disponibles à la date de publication de ce billet, à la fois dans les catalogues de la bibliothèque du CRBC et du Sudoc mais la consultation n’est pour le moment pas encore possible. Ça viendra !

Une des particularités de la bibliothèque des Miorcec de Kerdanet est la présence de nombreux recueils factices, terme du jargon bibliothéconomique qui définit un assemblage des feuilles volantes de tailles diverses, imprimées ou manuscrites, indépendantes les unes des autres et reliées entre elles sans forcément de logique précise. Il s’agit avant tout de conserver au même endroit des feuillets et de pouvoir les manipuler de manière pratique.

Les recueils factices sont parfois repérables facilement, particulièrement quand ils contiennent des pièces de formats divers, mais quand un travail d’uniformisation des formats a été fait lors de la reliure, il devient plus difficile de les détecter, comme on peut le constater sur les photos ci-dessous.

Exemples de recueils factices présents dans le fonds Miorcec de Kerdanet

Le choix retenu pour le catalogage1 de ces recueils a été de les référencer pièce par pièce, en précisant ensuite dans la notice d’exemplaire qu’il s’agit d’un document relié dans un recueil factice, et en les signalant sous la même cote pour toutes les notices d’un même volume. Une petite dizaine ont été catalogués, le plus imposant d’entre eux contient 71 pièces, soit 71 notices bibliographiques à créer pour un seul volume. 

La recherche par cote dans les catalogues permet ainsi de voir le contenu d’un même recueil.

Exemple d’une recherche sur la cote MK-00007-00 dans le Sudoc

Cette pratique du recueil factice a donc permis de conserver des documents souvent disparus, facilement abîmés et perdus au fil des siècles. Ils mettent en lumière tout un pan de l’histoire des imprimés en Bretagne, et tout particulièrement ceux imprimés en breton entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle. Des cantiques, des décrets bilingues de la période révolutionnaire, de la prévention contre les épidémies de choléra ou encore des récits d’événements locaux, nationaux ou même internationaux se côtoient aux fils des pages.

MK-00007-00 et deux pièces du recueil MK-00006-00

La plupart de ces imprimés n’étaient pas présents dans le Sudoc et la création de nombreuses notices bibliographiques a donc été nécessaire, parfois avec un minimum d’informations : les chansons et cantiques ont rarement une date d’impression et encore moins un auteur. 

Les recherches bibliographiques font ainsi partie du travail de catalogage, et prennent parfois du temps quand il s’agit de retrouver des informations sur un auteur, un imprimeur ou encore de déterminer la période d’impression d’un ouvrage. La création des notices d’autorités peut également être nécessaire quand la personne n’est pas référencée dans IdRef, la base d’autorité liée au Sudoc : il faut alors rassembler le plus d’informations possibles afin de pouvoir créer une notice aussi précise que possible. Ce travail autour des autorités se fait également en lien avec la base PRELIB qui continue d’être mise à jour régulièrement.

Ce travail de recherche est facilité par la présence de la plupart des ouvrages de références dans le catalogue de la bibliothèque Yves-Le Gallo, mais certains catalogues en ligne sont également très utiles pour retrouver des notices à travers le monde, tels que WorldCat, le Karlsruher Virtueller Katalog, le CERL – Heritage of the Printed Book Database, ou encore HathiTrust. Ils me permettent de comparer les exemplaires de visu quand ils sont numérisés et de m’assurer qu’il s’agit bien du même exemplaire que j’ai sous la main.

Certains chercheurs du CRBC viennent également à ma rescousse quand j’ai des questions, j’en profite pour les remercier au passage pour leur aide !

Pour les ouvrages avec un peu plus d’informations en page de titre, je me suis attachée à être la plus précise possible tout en gardant en tête que ces notices sont d’abord faites pour les lecteurs et non pour les catalogueurs, la lisibilité de la notice reste un point primordial. 

Des ouvrages assez épais sont parfois reliés dans certains recueils factices, comme ici dans le MK-00002-00

La suite appartient à de futures études sur les ouvrages.

Morgane Le Coz, chargée de ressources documentaires



Citer ce billet
Morgane Le Coz (2024, 10 janvier). Bibliothèque Miorcec de Kerdanet : les recueils factices. Bibliothèque Yves-Le-Gallo (CRBC). Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vkd1

  1. Claire Giordanengo et Isabelle Vouilloux, « Le traitement des recueils factices en bibliothèque », Pratiques et formes littéraires [En ligne], 18 | 2021, mis en ligne le 24 mars 2022, consulté le 15 décembre 2023. URL : https://publications-prairial.fr/pratiques-et-formes-litteraires/index.php?id=303 []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.