Un clavier phonétique pour transcrire les parlers bretons

Présentation

Comment décrire les sons produits par l’homme ? À la manière du solfège pour décrire la musique, il existe un alphabet pour transcrire les sons produits par les humains lorsqu’ils parlent. Pour cela, on fait appel à un mode de transcription uniforme et identique pour toute les langues du monde.

C’est ce que propose depuis la fin du XIXème siècle, l’Association de Phonétique Internationale en mettant régulièrement à jour un Alphabet Phonétique International (API). Cet alphabet propose de séparer les sons en phonèmes, des segments phoniques qui ensemble produisent du sens. Outre les consonnes et les voyelles, l’alphabet prévoit des signes diacritiques pour montrer qu’une voyelle se nasalise comme dans « maman » /mamã/. On trouvera également des signes suprasegmentaux qui indiquent la position de l’accent, sa qualité, la longueur des voyelles et les pauses.

Tous les sons ne sont pas utilisés par tout le monde. Par exemple, les bretonnants n’utilisent pas les clics bilabiaux, que l’on retrouve uniquement dans certaines langues d’Afrique australe. On trouvera par contre des sons étrangers aux zones dialectales environnantes comme le [x], la consonne vélaire fricative sourde, que l’on entendra dans ar c’hi-dour /ar xi ˈduːr/ « la loutre ». Les parlers bretons varient suivant les localités ce qui pousse les linguistes les étudier sur des cartes. Ils observent les variations phonologiques dans l’espace et tentent de les comprendre. On parle alors de variation diatopique. La variation linguistique peut aussi s’étudier d’un point de vue sociologique, c’est-à-dire que l’on considère la variation suivant des critères sociaux (les jeunes, les vieux, les médecins, les forgerons, les curés). On parle alors de variation diastratique, qui varie selon la classe ou du groupe social. Un autre type de variation concerne le temps, c’est la variation diachronique. Certains sons étaient utilisés mais ne le sont plus actuellement.

Pour conserver la trace d’une manière de parler, pour la décrire et la comparer, on peut utiliser un alphabet phonétique. Néanmoins, ce travail devient assez fastidieux lorsqu’on le réalise sur un ordinateur. Il faut souvent faire appel aux caractères spéciaux qui sont difficilement identifiables dans une liste proposée par des logiciels de traitement de texte. Pour se faciliter la tache, il faut donc obtenir un clavier spécifique à la transcription en API, et c’est ce que nous proposons ici. Un clavier, adapté au breton, inspiré du clavier phonétique Unicode développé par l’UMR 7320 : Base, Corpus, Langage pour l’aire romane.

Il ne s’agit pas d’un clavier numérique que l’on utilise en cliquant sur des caractères proposés à l’écran mais une modification de la réponse du clavier physique de l’ordinateur. Cette modification permet de transcrire en API en tapant sur le clavier.

Procédure d’installation (10 étapes)

Sous Windows

  1. La première étape consiste à télécharger Microsoft Keyboard Layout Creator, ce logiciel permet de modifier le clavier de l’ordinateur sous Windows et de l’adapter en fonction des besoins. Pour l’installer suivez ce lien. Il vous amène sur la page de téléchargement du logiciel. Cliquez ensuite sur l’encadré Download en rouge.
  2. Si le logiciel ne s’ouvre pas directement, dans vos téléchargements, lancez le fichier MKLC.exe. Suivez ensuite la procédure d’installation du logiciel.
  3. Téléchargez ensuite le fichier clavier breton apibre ici et enregistrez le dans un dossier intitulé « Clavier phonétique ». Il faut extraire le fichier du dossier compressé et cliquer dessus pour le lire. Le logiciel va afficher un clavier virtuel phonétique adapté au breton. Les commandes sur la gauche « shift states » vous permettent de visualiser les différents modes : NORMAL / MAJUSCULE (shift) / ALT+CTRL / CTRL.
  4. Ensuite, toujours sur cette page, allez dans ProjectProperties ≥ Sélectionnez French (Français)OK.
  5. Sélectionnez un endroit ou vous allez enregistrer le clavier phonétique en breton en cliquant sur l’icône avez trois petits points. Par exemple, dans un dossier appelé « Clavier phonétique ».
  6. Ensuite, retournez dans ProjectBuild DDL and Setup Package. Cette étape crée automatiquement un dossier pour le clavier phonétique dans le dossier que vous avez indiqué.
  7. Allez dans ce dossier et cliquez sur le fichier setup.exe (il est possible que l’extension ne soit pas affichée, alors cliquez sur le seul fichier qui s’appelle « setup ».
  8. Le clavier est maintenant installé sur l’ordinateur. Vous devez néanmoins redémarrer votre appareil pour qu’il fasse les mises à
    jour. Une fois votre ordinateur redémarré, ouvrez un fichier texte (Word ou LibreOffice par exemple).
  9. Sélectionnez le clavier phonétique en bas à droite de votre écran.
  10. Vous pouvez maintenant utiliser le clavier phonétique et retourner  quand vous voulez au mode normal en sélectionnant le clavier FRA FR.

REMARQUE : Il faut utiliser ce clavier avec une police dite unicode, c’est-à-dire une police qui permet l’affichage de l’ensemble des caractères. Doulos SIL est une police unicode gratuite et spécifique à la saisie en phonétique. 

Questions

Comment utiliser le clavier phonétique ?

La touche o donne un [o] mais si vous faite o + majuscule, vous obtenez [ɔ].
e donne un [e] mais si vous faite e + majuscule, vous obtenez [ɛ]. i ≥ ɪ ; a ≥ ɑ ; y≥ ɯ. Voici se que produisent la position en majuscule de chaque touche du clavier ordinaire :

a-ɑ z-ʒ e-ɛ r-ʀ t-θ y-ɯ u-ʊ i-ɪ o-ɔ p-ɸ ø-oe
q-ʔ s-ʃ d-ð f-ɹ ɡ-ɣ h-ɦ j-ɟ k-χ l-ʎ m-ɱ ŋ-ɳ
w-ɥ x-χ c-ç v-ʌ b-β n-ɲ

Pour simplifier les choses les deux points : indiquent maintenant la longueur des voyelles [ː] et l’apostrophe indique l’accent tonique noté [ˈ].

Pour la nasalisation ex : õ on utilise o + la touche du trait d’union / ã (a + touche du trait d’union).

Voici le résultat des touches du clavier en différentes positions 1. Normal 2. Majuscule 3. Atl gr.

1. Le clavier en position normale
2. Le clavier avec la touche majuscule (shift)
3. Le clavier avec la touche atl gr

Comment modifier le clavier phonétique breton pour ajouter / enlever des caractères ?

1. Ouvrez le fichier apibre.klc. Le logiciel Keyboard Layout Creator va s’ouvrir.
2. Cliquez sur la touche que vous voulez modifier et remplacez la en insérant un nouveau caractère à la place. Pour trouverez les différents caractères de l’Alphabet Phonétique International voir ici.
3. À la fin de la modification allez dans FileSave source file et réinstallez le clavier en allant dans le dossier « Clavier phonétique » ≥ setup.exe. Vous devrez certainement redémarrer l’ordinateur pour mettre à jour vos modifications.